lecture

Larmoiement chronique : définition, causes, traitement

Le larmoiement serait un problème relativement récurrent chez les patients prenant rendez-vous chez leur ophtalmologue. Mais qu’est-ce que le larmoiement (notamment chronique) ? Comment se manifeste-t-il et quel traitement peut-on proposer ? Cet article se propose de vous donner quelques éléments de réponse.  

photo d'un oeil qui pleure

Qu’est-ce que le larmoiement chronique ?

Définition et symptômes

Le larmoiement chronique désigne un écoulement continuel de larmes pouvant être particulièrement gênant. Ce débordement anormal de larmes est lié à une obstruction du système de drainage lacrymal où les larmes ne s’évacuent plus correctement. En effet, elles s’entassent dans le sac lacrymal pouvant gonfler dans l’angle interne de l’œil.

L’accumulation de larmes peut donner lieu à une inflammation chronique du sac lacrymal (dacryocystite).

Les patients souffrant d’un larmoiement récurrent se retrouvent à devoir très souvent sécher leurs larmes et présentent une vision trouble.

Causes du larmoiement (chronique)

Les causes d’un larmoiement peuvent être nombreuses. Chez le nouveau-né, le conduit lacrymonasal peut être obstrué parce que le système n’est pas encore suffisamment « mature ». En général, cette anomalie se corrige naturellement dès la première année.

Avec l’âge, le conduit lacrymonasal rétrécit puis se ferme totalement, notamment chez les femmes âgées de plus de 50 ans. Un larmoiement se manifeste et parfois, une infection douloureuse avec des rougeurs l’accompagnent. Du pus peut également apparaître au niveau du sac lacrymal.

dame agée ayant mal à la tête

En vieillissant, la qualité des larmes est altérée. Nos yeux compenseraient le défaut d’hydratation en surproduisant des larmes.

Par ailleurs, la voie lacrymale du patient qui présente un larmoiement peut aussi être totalement « normale ». L’ophtalmologue peut alors rechercher d’autres causes.

Le saviez-vous ?

La sécheresse oculaire peut être à l’origine d’un larmoiement.

Paradoxalement, le larmoiement peut être provoqué par des yeux trop secs. Après une période marquée par une sécheresse oculaire, les yeux auraient tendance à sécréter une quantité importante de liquide lacrymal.

Un larmoiement peut également être causé par une conjonctivite (membrane recouvrant la partie blanche de l’œil). Des rougeurs dans l’œil peuvent être observées.

Comment prévenir et traiter le larmoiement chronique ?

La dacryocystorhinostomie (DCR)

Tout patient présentant un larmoiement et/ou un gonflement au niveau de l’angle interne de l’œil peut se faire opérer (sauf en cas d’éventuelles contre-indications à déterminer avec le chirurgien).

La dacryocystorhinostomie consiste à former un passage entre le sac lacrymal et les fosses nasales afin de restaurer une évacuation normale des larmes et stopper l’écoulement responsable du larmoiement.

Cette intervention se réalise sous anesthésie générale en hospitalisation ambulatoire sur une journée. On recommande aux patients de prendre une semaine de repos après l’opération.

N’hésitez pas à questionner votre ophtalmologue quant aux conditions de réalisation de l’intervention et aux (rares) complications potentielles.

Prévenir le larmoiement (ou son aggravation) : conseils pratiques

photo d'une personne qui se lave les mains

Bien que ces conseils ne préservent pas toujours du larmoiement selon les cas, ce dernier peut être limité pour certains patients en adoptant les bons gestes. Dans le cadre d’un larmoiement causé par une conjonctivite infectieuse, par exemple :

  • Prenez rendez-vous avec votre ophtalmologue (celui-ci pouvant vous prescrire des antibiotiques spécifiques)
  • Lavez-vous les mains très régulièrement afin d’éviter la transmission de l’infection
  • Prenez un mouchoir pour sécher les yeux larmoyants
  • Privilégiez le port de lunettes à celui des lentilles

Etant donné qu’un larmoiement peut également être provoqué par un problème de vue non-traité efficacement, consultez votre ophtalmologue afin d’obtenir des verres adaptés.

Chez Ophtalmologie Express, nous proposons à nos patients des rendez-vous rapides en moins de dix jours dans tous nos centres.

Les suggestions d’Ophtalmologie Express :

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments