La sécheresse oculaire : causes, symptômes et remèdes

La sécheresse oculaire : causes, symptômes et remèdes.

La sécheresse oculaire : causes, symptômes et remèdes

Comme le rapporte le site de l’Assurance Maladie, la sécheresse oculaire concerne près d’un tiers de la population adulte. Pollution, climatisation, etcsont quelques facteurs favorisant la sécheresse oculaire. Découvrons ensemble en quoi celle-ci consiste et comment nous pouvons y remédier.  

Qu’est-ce que la sécheresse oculaire ?

En quelques mots

La sécheresse oculaire ou également appelée « le syndrome de l’œil sec » est une pathologie s’attaquant au système lacrymal.

Les larmes, produites par les glandes lacrymales*, jouent un rôle protecteur pour la cornée. Cette protection naturelle est une véritable barrière contre les infections et les altérations de la cornée. Or, dans le cas de la sécheresse oculaire, les larmes créées ne sont plus en quantité ou de qualité suffisante.

C’est pourquoi il faut être attentif à la sécheresse oculaire, qui peut mener à des infections des yeux et également à des irritations de la cornée.

Causes

Comme cité précédemment, la sécheresse oculaire résulte d’un dysfonctionnement des glandes lacrymales et divers éléments peuvent favoriser son apparition. Nous avons déjà souligné la pollution et la climatisation. Penchons-nous maintenant sur d’autres facteurs :

  • l’exposition aux écrans sur de longues durées
  • certains médicaments, comme les anxiolytiques par exemple
  • l’âge : les glandes lacrymales s’atrophient dès 50 ans
  • un changement hormonal
  • le port de lentilles
  • après une intervention chirurgicale des yeux
  • certaines pathologies chroniques comme le syndrome de Gougerot-Sjögren**

Symptômes

Plusieurs indicateurs peuvent désigner une sécheresse oculaire :

  • besoin plus important de cligner des paupières
  • sensation d’une diminution de l’acuité visuelle
  • impression que les yeux sont fatigués
  • absence de larmes dans des situations « types » : émotions, découpage d’oignons, etc.
  • à l’inverse, surabondance de larmes
  • picotements et démangeaisons
  • sensation d’avoir un corps étranger dans les yeux
  • port de lentilles difficile
  • inconfort oculaire
  • sensibilité à la lumière

oeil souffrant de sécheresse oculaire

Comment y remédier ?

Prévention

Voici quelques gestes à mettre en place afin de prévenir la sécheresse oculaire :

  • si vous êtes très souvent derrière un écran, pensez à faire des pauses
  • diminuer la puissance du chauffage
  • consulter la notice de vos médicaments pour savoir si la sécheresse oculaire est un effet secondaire
  • protéger vos yeux en été avec des lunettes de soleil
  • éviter de porter des lentilles trop longtemps
  • stopper votre consommation de tabac et/ou votre exposition passive
  • si vous pratiquez la natation, portez des lunettes de protection
  • n’hésitez pas à porter des lunettes à chambre humide*** afin de préserver vos yeux de la pollution et de conserver une humidité oculaire élevée

Traitement

La première démarche à faire est de consulter un spécialiste. Celui-ci évaluera votre sécheresse oculaire et vous prescrira des larmes artificielles ou des gels lacrymaux.

Si vous souffrez d’une inflammation de l’œil, des corticoïdes en administration locale ou un collyre vous seront recommandés.

Comme expliqué dans un article du Figaro Santé, il arrive que la sécheresse soit dite « évaporative » (les larmes s’évaporent trop vite en raison d’une faible production de lipides). Dans ce genre de situation, la sécheresse est due au dysfonctionnement des glandes de Meibomius (responsables de la qualité du film lacrymal grâce à une huile sécrétée).

Afin d’y remédier, l’article souligne l’importance de déboucher les glandes de manière à soulager le patient. En effet, il se peut que le collyre ou les larmes artificielles ne soient pas suffisants dans ce cas précis.

Il est également conseillé de masser « les paupières, en les frottant par des petits mouvements latéraux, les yeux orientés vers le haut pour agir sur les paupières inférieures, vers le bas pour les paupières supérieures ».

Il est aussi possible de réaliser un traitement chez un ophtalmologue. Celui-ci consiste à appliquer une chaleur humide sur les paupières. Ce système permet de fluidifier et d’éliminer le contenu des glandes de Meibomius.

La sécheresse oculaire et le coronavirus

Comme le reporte l’Ophtalmology Times, le port du masque est un facteur favorisant la sécheresse oculaire. Lorsque l’on expire, l’air s’échappe vers le haut et passe donc sur les yeux. Cela entraîne une évaporation plus rapide du film lacrymal, ce qui provoque une gêne et des « tâches sèches » sur la surface oculaire. Ce phénomène permet à la sécheresse oculaire de se développer mais également d’empirer une sécheresse préexistante.

Dans votre centre Ophtalmologie Express situé à Paris 11ème,
votre diagnostic de la sécheresse oculaire est gratuit !

Les suggestions d’Ophtalmologie Express :

* Les glandes lacrymales se situent au-dessous de l’arcade sourcilière. Elles ont pour rôle d’humidifier constamment l’œil et de le protéger.

** Le syndrome de Gougerot-Sjögren est une maladie auto-immune chronique. Elle se caractérise par des manifestations s’attaquant en particulier aux glandes lacrymales et salivaires. Le syndrome entraîne « une diminution des sécrétions de larmes et de salive réalisant un syndrome sec et de manifestations systémiques pouvant toucher différents organes ».

*** Les lunettes à chambre humide ont la caractéristique d’avoir une jupe en silicone qui vient se poser sur le visage.

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles sur le sujet

Ophtalmologie
24 Mai. 2022

L’effet du soleil sur vos yeux

Les beaux jours approchent et il faut penser à se protéger. Les rayons UV peuvent avoir un impact sur vos…

Ophtalmologie
22 Avr. 2022

Pupilles dilatées, quelles en sont les causes ?

Découvrez dans cet article les nombreuses causes des pupilles dilatées.

Aller au contenu principal