Presbytie : causes, symptômes, traitement

Femme d'une cinquantaine d'année entrain de lire

En France, près de 30 millions de Français seraient touchés par la presbytie. Cette dernière n’est pas une maladie de l’œil : elle relève d’un processus de vieillissement naturel de l’œil qu’il convient de prévenir et de traiter. Quelques éclairages dans cet article.

Définir la presbytie

Qu’est-ce que la presbytie ?

La presbytie est un trouble visuel se caractérisant par une difficulté de l’œil à établir une « mise au point » en vision rapprochée. Notre capacité d’accommodation s’en trouve donc impactée (elle est en baisse). En vision rapprochée, l’acuité visuelle diminue.

Le saviez-vous ?

Si l’hypermétropie est d’origine congénitale, la presbytie surviendrait plutôt après 40 ans.
Un hypermétrope accommodera difficilement de loin comme de près, tandis qu’un presbyte accommodera avec difficulté de près uniquement.

Symptômes et origines de la presbytie

Fatigue oculaire, céphalées, sensations de picotements aux yeux, difficultés à lire, vision floue de près : derrière tous ces signes, peut se cacher une presbytie.


Plus concrètement, si vous vous surprenez à devoir éloigner le journal que vous tenez en étendant vos bras, vous êtes peut-être presbyte.
Aussi, une personne touchée par la presbytie peut avoir besoin d’un éclairage plus important car « plus la pupille est dilatée, plus la presbytie est gênante. » (Passeport Santé)

La presbytie trouve son origine dans le vieillissement naturel de notre organisme.
La diminution du pouvoir d’accommodation est normale, à un âge où il devient plus difficile d’effectuer la mise au point de l’œil. Comme le corps, lorsque le cristallin vieillit, celui-ci perd en souplesse et se durcit. C’est pourquoi l’œil ne peut plus accommoder aussi bien qu’avant.

Diagnostiquer la presbytie

Lorsque surviennent les premiers symptômes d’une presbytie, consultez votre ophtalmologue.
Le diagnostic d’une presbytie est établi via un examen de la vision. L’ophtalmologue fait passer un test d’acuité visuelle. Ce test permettra de mesurer votre vision et d’évaluer votre aptitude d’accommodation sur un objet situé de loin comme de près.
Il peut être nécessaire de dilater les pupilles pour observer l’intérieur de l’œil afin de s’assurer de votre bonne santé oculaire.

Prévenir et traiter la presbytie

Peut-on prévenir la presbytie ?

Il est impossible d’empêcher le vieillissement naturel du cristallin, dont la presbytie est la conséquence. Toutefois, nous pouvons prendre au sérieux les premiers signes d’une presbytie, en se faisant régulièrement dépister. Dès 40 ans et tous les ans, il faudra déterminer auprès de votre ophtalmologue si vous avez besoin ou non d’une correction.

Les corrections

S’il est impossible d’empêcher nos yeux de vieillir, on peut en revanche recourir à quelques solutions pour moins en souffrir.
Tout d’abord, il convient de se tourner vers des corrections progressives**. Celles-ci doivent être, selon le Dr Subirana, adaptées « à notre vie moderne marquée par les usages numériques ».
Les lentilles « progressives » existent également.

La chirurgie

Afin de corriger la presbytie, il est aussi possible d’opter pour des techniques chirurgicales comme la pose d’implants multifocaux par exemple. De nature artificielle, ces implants remplacent le cristallin que l’on vient retirer. À ce jour, cette technique serait l’une des plus sûres pour traiter la presbytie.
On peut aussi avoir recours à une intervention au Lastik. Celle-ci vient transformer la forme de la cornée afin de créer une « pseudo-accommodation ». Ces deux techniques sont avantageuses et auraient présenté de bons résultats (que l’on travaille encore à améliorer).

 

*Accommodation : effort visuel fourni par l’œil pour bénéficier d’une image nette.

**Corrections progressives : « Verres de lunettes dont la puissance optique varie progressivement entre la partie supérieure du verre (vision de loin) et sa partie inférieure (vision de près) ». (Le Robert)

 

Les suggestions d’Ophtalmologie Express :

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
3 février 2021 13h50

J’étais préoccupé par ma vision et j’ai trouvé cet article par hasard et je pense que c’est mon problème. Je suis moins inquiète maintenant.