lecture

Qu’est-ce que l’examen du champ visuel ?

Photo d'une femme avec un rayon de soleil sur l'oeil droit

En ophtalmologie, de nombreux examens sont réalisés. Parmi eux, l’examen du champ visuel, régulièrement pratiqué par les ophtalmologues ou les orthoptistes. Qu’est-ce que l’examen du champ visuel et dans quels contextes faut-il le réaliser ? Cet article se propose de vous apporter quelques réponses.

En quoi consiste un champ visuel ?

Définition du champ visuel

Le champ visuel désigne l’espace que l’œil perçoit lorsqu’il observe un point fixe devant lui.
Un examen du champ visuel consiste à rendre compte de l’espace que cet œil est capable de percevoir. Il s’agit d’examiner les limites du champ de vision en présentant une petite lumière à plusieurs endroits pendant que le patient fixe un point central. L’intensité de cette lumière peut varier.

Cet examen se réalise sans dilatation pupillaire et peut être réalisé par votre orthoptiste ou votre ophtalmologue. Bien qu’indolore, cet examen implique une certaine coopération entre le praticien et son patient ainsi qu’une grande concentration.

Photo d'un oeil de pres

Déroulement de l’examen

L’examen du champ visuel se réalise œil par œil et dure 5 à 10 minutes par œil.
En position assise, le patient doit être confortablement installé derrière une coupole avec une correction adaptée à la sienne. Son œil doit fixer un point lumineux central tandis que l’autre œil est caché. Durant 5 à 8 minutes, divers points lumineux apparaissent à plusieurs endroits de la coupole. Si le patient perçoit un point sur le côté, il appuie alors sur un bouton afin d’informer le praticien. L’œil du patient doit toujours être focalisé sur le point lumineux central.

En cas de fatigue ou de gêne, le patient peut faire cesser l’exercice à tout moment. 

Si le diagnostic est considéré comme non-concluant, un deuxième champ visuel peut être pratiqué. Bien qu’en règle générale, cela n’est pas nécessaire. En revanche, il s’agit d’un examen à réaliser dans le cadre d’un suivi régulier.

Pourquoi réaliser un champ visuel ?

En cas de suspicion de certaines pathologies

Photo d'un oeil de pres

L’examen du champ visuel est très important lorsque l’on soupçonne certaines pathologies telles que la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) par exemple. Dans le cadre de cette atteinte oculaire, des points dits « aveugles » peuvent apparaître dans le champ visuel central de l’œil ou des yeux.

Pratiquer un champ visuel peut également être utile si l’on soupçonne une tumeur cérébrale. Dans ce contexte, on peut constater une anomalie pouvant toucher un quart ou la moitié du champ visuel des deux yeux.

Cet examen peut également être réalisé dans le cas d’une suspicion d’AVC, de sclérose en plaques ou encore de méningite. 

Champ visuel et glaucome

Le glaucome se caractérise par la destruction progressive du nerf optique, le plus souvent liée à une hypertonie oculaire (pression oculaire trop élevée). Lorsque la tension de l’œil est anormalement élevée, le nerf optique se détériore petit à petit.

En cas de tension intraoculaire, un champ visuel peut être réalisé pour vérifier si le patient n’est pas atteint d’un glaucome. En cas de glaucome, l’étendue du champ visuel est rétrécie (sur un ou deux yeux).

Pour rappel, cette maladie peut évoluer silencieusement et sans symptômes.

 

Chez Ophtalmologie Express, nous proposons des rendez-vous rapides et qualitatifs dans tous nos centres (à Paris 11ème et 15ème arrondissements, au Havre, à Lorient, à Reims et à Cagnes-sur-Mer).

 

Les suggestions d’Ophtalmologie Express :

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments