lecture

Orthoptie : bilan orthoptique et rééducation, qu'est-ce que c'est ?

photo d'un homme qui se cache un oeil

Vous avez déjà entendu parler de bilan orthoptique et de rééducation orthoptique mais vous ne savez pas en quoi ça consiste ? Cet article répond à toutes vos interrogations !

A quoi sert un bilan orthoptique ?

Définition du bilan orthoptique

Le bilan orthoptique est un examen pratiqué par un orthoptiste. Généralement, c’est l’ophtalmologiste qui oriente son patient vers ce praticien. Dans certains cas, un médecin traitant peut aussi conduire son patient à consulter un orthoptiste.

Le bilan orthoptique sert à identifier l’origine d’une fatigue ou d’un dysfonctionnement oculaire (strabisme*, amblyopie**, problèmes musculaires, paralysie oculomotrice***, etc.).

Il existe trois types de bilan orthoptique.

  • Le bilan fonctionnel a pour but d’évaluer la vision. Cela comprend notamment la coordination entre les yeux et les mains et le confort à la lecture.
  • Le bilan oculomoteur sert à examiner les capacités motrices des yeux et la présence ou non de signes de strabisme.
  • Le bilan sensoriel est axé sur la mesure de l’acuité visuelle. En particulier, la qualité de la perception des couleurs, des reliefs et des contrastes.

* Le strabisme correspond à une déviation permanente des axes visuels

** L’amblyopie est une différence d’acuité entre les deux yeux (non corrigeable).

*** La paralysie oculomotrice peut être définir comme l’incapacité de bouger un ou plusieurs des muscles de l’œil.

Pourquoi faire un bilan orthoptique ?

Les muscles des yeux peuvent également être « fatigués » car énormément sollicités au quotidien (notamment par les écrans) ce qui peut générer une fatigue visuelle (avec des yeux qui piquent par exemple ou des larmoiements), des maux de tête à répétition, des pertes d’équilibre ou encore des difficultés de la concentration et/ou de l’apprentissage. Tous ces éléments peuvent justifier la prescription d’un bilan orthoptique.

D’autres raisons peuvent conduire à un bilan orthoptique : une gêne à la lumière (photophobie), des rougeurs oculaires, ou encore une vision double.

En fonction des résultats et des points soulevés lors de ce bilan, une rééducation orthoptique peut être mise en place.

le saviez vous ? Le bilan orthoptique est pris en charge par l'Assurance maladie, tout comme le remboursement de l'orthoptiste, dès lors qu'il a fait l'objet d'une prescription médicale. Suivant les indications thérapeutiques, son coût varie de 26 € à 79,30 €

Pourquoi faire une rééducation orthoptique ?

La rééducation orthoptique, qu’est-ce que c’est ?

Les séances de rééducation orthoptique ont pour objectif de rééduquer ou réadapter la fonction déficiente chez le patient.

Généralement, elle permet de rétablir ou d’améliorer l’équilibre et l’efficacité de la vision.

Elle est notamment adaptée aux patients atteints de déséquilibres binoculaires, de troubles posturaux, de troubles perceptifs, de troubles de l’apprentissage ou neuro-visuels ou encore de troubles visuels chez des personnes souffrant de maladies neuro-dégénératives (basse vision, DMLA, accidents vasculaires cérébraux, etc.).

Comment se passe la rééducation orthoptique ?

Généralement, une séance de rééducation orthoptique peut durer entre 20 minutes et 1 heure, une à plusieurs fois par semaine.

En fonction du traitement, il faut habituellement compter 10 à 20 séances. En effet, la régularité du suivi des séances favorise largement la réussite de la rééducation.

Exercices pratiques à la maison et des conseils pour le quotidien.

En fonction de la pathologie du patient, des exercices sont réalisés avec l’aide de l’orthoptiste.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires