Maladie glaucome

La maladie du glaucome est l’une de ces maladies affectant l’œil pouvant se révéler grave ou entraîner une cécité définitive. Qu’est-ce que donc la maladie du glaucome ? Quels en sont les différents types, et comment se manifeste-t-elle ? Comment en venir à bout ?  

Le glaucome : définition

Le glaucome est une maladie dégénérative de l’œil résultant de la détérioration progressive, irréversible et permanente des fibres du nerf optique. Il entraîne une perte progressive de la vision du malade, qui diminue graduellement de la périphérie de l’œil (sur les côtés) vers le centre. Lorsqu’elle n’est pas traitée, le glaucome peut entraîner une cécité définitive.
Le glaucome est dû à une augmentation de la pression intraoculaire (PIO) qui ne devrait normalement pas dépasser 21 millimètres de mercure, ce qui comprime et endommage les fibres du nerf optique et de la rétine.
Le glaucome touche environ 1% des personnes de plus de 40 ans, bien que la maladie puisse néanmoins se manifester chez les personnes de tous âges. Il constitue après la dégénérescence maculaire liée à l’âge, la deuxième cause de cécité dans les pays développés.

Les différents types de glaucomes

Il existe plusieurs types de glaucomes, chacune possédant un mécanisme différent. Ainsi, les glaucomes peuvent être classés selon différents critères qui peuvent être l’angle iridocornéen ou l’âge.

Le glaucome à angle ouvert

Le glaucome à angle ouvert est une forme chronique de la maladie, et constitue le type de glaucome le plus fréquent. Dans le cas du glaucome à angle ouvert, l’augmentation de la pression intraoculaire est due à une diminution ou un ralentissement de l’écoulement de l’humeur aqueuse contenue dans l’œil. 

Le glaucome à angle fermé

Moins fréquent que le glaucome à angle ouvert, le glaucome à angle fermé est une forme aiguë de la maladie, et est considéré comme une urgence ophtalmologique. Il est dû à une augmentation soudaine et brutale de la pression intraoculaire qui résulte de la fermeture de l’angle iridocornéen qui empêche l’évacuation de l’humeur aqueuse de l’œil.

Le glaucome congénital

Le glaucome congénital est une forme rare de la maladie, qui est souvent liée à une anomalie génétique, et se manifeste dès les premières semaines de la vie de l’enfant. La pression intraoculaire est alors anormalement élevée, et l’humeur aqueuse s’évacue mal.
Ce type de glaucome touche plus fréquemment les garçons que les femmes.

Le glaucome néovasculaire

Le glaucome néovasculaire est une forme secondaire de la maladie qui est généralement associée à une autre pathologie de la rétine telle qu’une occlusion vasculaire, ou un traumatisme oculaire. Dans ce cas, l’augmentation de la PIO est liée à l’apparition de nouveaux vaisseaux au niveau de l’iris qui s’étendent vers l’angle iridocornéen.

Le glaucome pigmentaire

Cette forme rare de la maladie est liée à un frottement de l’iris contre la couche pigmentaire de l’œil, ce qui provoque un détachement de fragments de pigments qui bouchent le réseau trabéculaire et entraînent une augmentation de la PIO.

Les symptômes du glaucome

Le glaucome à angle ouvert, forme la plus fréquente de la maladie, reste totalement silencieux et asymptomatique pendant la majeure partie de son évolution. Le glaucome à angle fermé quant à lui se manifeste par une vive douleur, une pupille dilatée, des nausées et une diminution rapide du champ visuel et de l’acuité visuelle.

Diagnostiquer le glaucome

Le diagnostic du glaucome s’effectue chez un professionnel de la santé des yeux : un ophtalmologue. À cet effet, les examens les plus couramment employés sont :

  • Le test de tonométrie : qui permet de détecter la pression intraoculaire de l’œil ;
  • Le fond d’œil, qui permet de détecter d’éventuelles lésions sur la papille optique pouvant survenir en cas de glaucome. Il est peu à peu remplacé par la tomographie par cohérence optique (OCT) qui est extrêmement plus précise ;
  • La mesure du champ visuel qui permet d’évaluer l’étendue du champ visuel.

Traitement et correction

Le traitement varie suivant le type de glaucome et le stade de la maladie. Il s’agit tout même de réduire la pression intraoculaire. Ainsi le traitement consiste soit en une réduction de la production de l’humeur aqueuse (à l’aide de médicaments ou d’ultrasons), soit à une augmentation de son élimination (à l’aide de médicaments). On procède également à un élargissement de l’angle iridocornéen (trabéculoplastie) par laser ou chirurgie.
Le traitement médical du glaucome doit être poursuivi durant toute la vie du patient afin de stabiliser la maladie.

Prenez rendez-vous dès maintenant pour diagnostiquer avec un professionnel si vous avez le glaucome chez Ophtalmologie Express en cliquant ici :

Tags : , , ,