Le rôle de l’alimentation sur notre santé visuelle

Écouter cet article

Le rôle de l’alimentation sur notre santé visuelle.

Si le tabagisme et l’alcool influent sur notre santé visuelle, c’est aussi le cas de notre alimentation ! Comment cette dernière impacte la bonne santé de nos yeux ? Quelques éléments de réponse dans cet article.

Rétine, alimentation et santé visuelle

De quoi est composée notre rétine ?

La rétine est une fine couche de l’œil composée de plusieurs couches de cellules. C’est elle qui permet à nos yeux de voir. Afin de capter les informations visuelles et les transmettre au cerveau via le nerf optique, la rétine a besoin de deux photorécepteurs pour fonctionner : les cônes et les bâtonnets. Les cônes assurent la vision centrale, tandis que les bâtonnets garantissent la vision périphérique.

Selon l’Observatoire de la santé visuelle et auditive Optic 2000, plusieurs études biologiques auraient démontré que la rétine était notamment très riche en lutéine et en zéaxanthine. On retrouve par ailleurs ces deux pigments dans les fruits et légumes !

photo d'un oeil de près

Les bienfaits de certaines vitamines et oméga-3 sur la santé visuelle

Si la rétine a besoin de photorécepteurs pour assurer son (bon) fonctionnement, ces derniers ont eux-mêmes besoin de vitamine A pour bien fonctionner. Comme le dénote un article issu du blog de l’opticien Alain Afflelou, ce nutriment permettrait à notre œil de « s’adapter à l’obscurité ».

Par ailleurs, les vitamines C et E seraient les « alliées » de notre vue. La vitamine C, très présente dans le cristallin, protégerait du danger d’opacification de celui-ci (à l’origine de la maladie de la cataracte).

De même, la vitamine E serait bénéfique pour la protection de l’œil et les oméga-3 contribueraient au bon fonctionnement de notre rétine.

Alimentation et prévention des anomalies visuelles

Troubles visuels et alimentation

Toujours selon Alain Afflelou, une carence en vitamine A pourrait impacter notre santé visuelle et altérer notre vision (notamment la vision nocturne).

Par ailleurs, la vitamine E jouerait un rôle important dans la lutte contre la myopie dite « évolutive ». Il s’agit en effet d’un antioxydant bénéfique à plusieurs égards.

Selon l’Observatoire du Groupe Optic 2000, une étude LAST** (2004) révélait que le fait de consommer davantage d’aliments riches en lutéine et en zéaxanthine provoquait une « augmentation de leur concentration de la rétine ».
Il s’agit de « modifications biologiques » pouvant par ailleurs influer sur l’amélioration de l’acuité visuelle (en vision rapprochée comme lointaine).

Par ailleurs, on apprend que le fait de consommer davantage d’oméga-3 pourrait réduire les sécheresses oculaires.

photo d'une jeune femme ayant des maux de tete

Le rôle de l’alimentation dans la lutte contre les maladies rétiniennes

En 2009, une étude WAFACS*** avait suggéré que les vitamines B avaient une action protectrice contre la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge).

Les vitamine C et E joueraient aussi un rôle sur la diminution des risques d’apparition des maladies de la cataracte et de la DMLA. En effet, « Les études AREDS* […] ont montré en 2001 l’efficacité de suppléments composés de vitamines antioxydantes C et E […] tant sur la prévention de la cataracte que de la DMLA ». Ces études ont également mis en exergue le rôle important que jouait le zinc dans le fonctionnement de la rétine.

Le saviez-vous ?
Une alimentation riche en oméga-3 serait susceptible de faire diminuer le risque de DMLA de 30 %.

Cependant, les bienfaits sur la santé visuelle que l’on prête volontiers à une bonne alimentation, sont à nuancer. En effet, des recherches épidémiologiques ont déjà pu suggérer un « lien inverse entre un apport alimentaire élevé en caroténoïdes et en vitamine A et la prévalence de la cataracte […] ».

Que faut-il manger pour préserver sa santé visuelle ?

Les aliments à privilégier pour une meilleure santé des yeux

Plus récemment, France 3 évoquait les résultats intéressants d’une étude de l’Inserm. Celle-ci aurait révélé que notre rétine, riche en oméga-3, provenait « du poisson et de certaines huiles comme l’huile de colza ou de noix. »

On conseillerait alors de consommer des huiles riches en oméga 3 ainsi que du poisson « au moins 2 fois par semaine, dont au moins une fois par semaine du poisson gras (saumon, thon, sardines, anchois…), particulièrement riche en oméga 3 ». (France 3, 2017)

Par ailleurs, on attribue à l’huile d’olive des effets bénéfiques pour sa richesse en antioxydants : les personnes qui consomment régulièrement de l’huile d’olive présenteraient, en outre, moins de risque de DMLA.

photo de plusieurs fruit

La lutéine et zéaxanthine se trouvent dans la laitue, le choux, le persil, les navets, les petits pois, le maïs, le céleri et dans bien d’autres aliments, notamment les épinards !

On retrouve la vitamine C dans la majorité des légumes et des fruits tels que le kiwi, le cassis, les poivrons, etc.

Par ailleurs, la légende dit vrai : les carottes sont bénéfiques pour la vue. Selon le site web du scientifique en chef du Québec, les carottes sont des aliments incontournables en vitamine A et sont riches en béta-carotène.

Qu’est-ce qu’une « mauvaise alimentation » ?

« Les personnes ayant une alimentation pauvre en vitamine A ont généralement une mauvaise vision, surtout nocturne. De plus, une carence sévère en vitamine A peut engendrer des troubles de la vision. » (Alain Afflelou, 2019)

La « mauvaise alimentation », familièrement appelée « malbouffe » peut provoquer plusieurs problèmes de santé, notamment sur la vision.

En 2019, un article paru dans Le Monde rapportait qu’un adolescent britannique avait été touché par la cécité « après des années de malbouffe ». Cette personne souffrait notamment de carences vitaminiques. Finalement, l’adolescent aurait confié à l’équipe soignante ne s’être nourri que de frites, pendant longtemps, « dans le ‘‘fish and chips’’ du coin ». Il se nourrissait aussi de chips, de saucisses, de tranches de jambon dit industriel ou encore de pain blanc.

 

On l’aura compris, une alimentation dite « saine » et « équilibrée » sera à privilégier pour préserver notre santé visuelle. En revanche, n’oublions pas qu’une surconsommation de carottes ne saurait remplacer le port de lunettes pour soigner une myopie ou un astigmatisme 😊

*Age-Related Eye Disease Study

**Lutéine Antioxidant Supplementation Trial

*** Women’s Antioxidant and Folic Acid Cardiovascular Study

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles sur le sujet

Général
18 Fév. 2022

La vue des bébés

What do babies actually see? Whether you are a parent or not, you have surely wondered how a newborn sees…

Général
28 Jan. 2022

Votre posture est-elle liée à votre vision ?

Une posture qui dépend de notre vision c’est bien réel, Découvrez en plus dans cet article.

Général
21 Jan. 2022

Les effets de la lumière bleue sur nos yeux ?

Vous avez déjà sûrement entendu cette phrase ou vous l’avez même dites-vous mêmes « ne passe pas trop de temps devant…

Aller au contenu principal