La vision chez les animaux

Écouter cet article

La vision chez les animaux.

La vision des animaux suscite beaucoup d’interrogations et de curiosité. Alors comment les animaux voient-ils ?

L’acuité visuelle des animaux

La plupart des animaux voient les choses avec beaucoup moins de détails que les êtres humains. L’acuité visuelle varie en fonction de l’espèce et du milieu dans lequel elle vit.

En effet, l’être humain a une grande acuité visuelle qui est de 60 cycles par degré, celle-ci est semblable à celle des primates. Cela permet de distinguer certains éléments comme des visages au loin.

D’après des chercheurs de l’université Duke, les chiens et les chats voient 4 à 7 fois moins de détails que nous, quant aux souris et aux mouches c’est 100 fois moins.

Cependant, quelques oiseaux de proie ont une excellente acuité visuelle. Pour les aigles, ils disposent d’un champ de vision à plus de 270° grâce à leurs yeux qui sont disposés sur les côtés de la tête.

La perception des couleurs chez les animaux

Les animaux possèdent en général des « cônes » dans les yeux, c’est ce qui leur permet de voir en couleur. Les cônes sont des photorécepteurs qui se situent au fond de l’œil, cela aide à distinguer les couleurs lorsqu’il fait jour.

La plupart des animaux possèdent deux cônes, ils sont dichromates. Cela leur empêche de voir des couleurs comme le rouge ou l’orange.

Les animaux marins, quant à eux, n’ont qu’un seul cône. Ils ne peuvent distinguer aucune couleur et voient seulement des nuances de gris.

De nombreux animaux comme les poissons, les insectes ou certains mammifères ont la capacité de voir la lumière ultraviolette contrairement aux êtres humains.

La vision nocturne dans le règne animal

Les animaux qui vivent la nuit présentent des éléments anatomiques qui leur permettent de capter au mieux la lumière disponible.

En effet, la bonne vision nocturne des animaux se caractérise par le nombre de bâtonnets présents dans la rétine et la dilatation de leurs pupilles.

Les animaux qui voient bien la nuit ont souvent une rétine riche en bâtonnets. Les bâtonnets fonctionnent en présence de très peu de lumière et ne détectent pas les couleurs.

La pupille de l’animal nocturne est capable de beaucoup plus se dilater, ce qui va l’aider à voir lorsque la lumière est de très faible intensité.

Pour les chouettes ou les hiboux par exemple, la pupille est ronde, très large et dilatée.

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles sur le sujet

poches sous les yeux
Ophtalmologie
22 Déc. 2023

Les poches sous les yeux : comment les expliquer ?

Les poches sous les yeux sont souvent un problème au réveil, causant des gonflements plus ou moins gênants. Mais qu’est…

dormir les yeux
Ophtalmologie
24 Nov. 2023

Dormir les yeux ouverts : tout savoir sur la lagophtalmie

Vous êtes-vous déjà demandé s’il était possible de dormir les yeux ouverts ? Ou cela vous est t’il déjà arrivé ? Ce…

Ophtalmologie
12 Oct. 2023

Cette tendance TikTok qui inquiète les ophtalmologues

Il y a plusieurs semaines, une tendance sur TikTok consistant à se mettre de l’huile de ricin dans les yeux…

Aller au contenu principal