lecture

La lumière LED et la santé visuelle

une personne avec une lampe LED

La lumière LED présenterait de multiples bienfaits liés à l’écologie, mais aussi pour notre organisme ou notre peau. Elle est souvent valorisée pour ses effets anti-âge, régénérateurs, cicatrisants ou encore relaxants. Mais en ce qui concerne la santé visuelle, la lumière LED peut s’avérer néfaste pour nos yeux s’ils sont surexposés et non-protégés. Il est toutefois difficile de se prémunir de ces surexpositions : on retrouve les lumières LED partout dans notre quotidien.

La lumière LED, pas si inoffensive que cela

La lumière LED, c’est quoi ?

Les LED (Light Emitting Diode) sont des diodes électroluminescentes aux lumières monochromatiques. Dans les années 1990, la NASA a pu constater les bienfaits de cette lumière LED dans la cicatrisation des plaies des astronautes lorsqu’ils étaient en apesanteur. Aujourd’hui, elles peuvent être utilisées dans un contexte esthétique ou encore thérapeutique (ce qu’on appelle la « photobiomodulation par LED »). Les lumières LED peuvent être bleues, rouges, vertes ou jaunes.

Est-elle dangereuse pour les yeux ?

La technologie LED fait partie intégrante de notre environnement au quotidien. On en trouve partout : dans les guirlandes de Noël, sur les phares de voiture, sur nos écrans d’ordinateur, de téléphones, etc. Au cours de l’histoire, on s’était habitué aux lumières chaudes (bougies, feu). Aujourd’hui, avec les LED, on s’accommode de lumières bleues largement plus froides. « Pour la rétine, ce n’est pas idéal », nous avertit un article Santé Magazine. En effet, « La lumière bleue des LED a une longueur d’ondes courte, très énergétique. Ce flux intense agresse les cellules de la rétine et perturbe la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil, dépendante des variations de la lumière naturelle. » Selon Alicia Torriglia, la directrice de recherche de l’Inserm, la rétine peut tolérer une « certaine quantité de lumière mais, à un moment, ses capacités de réparation sont dépassées »

Les personnes les plus sensibles​

un enfant dexvant l'ordinateur

Le cristallin des enfants laisserait passer davantage de lumière bleue que celui de l’adulte. La surexposition d’un enfant à une importante luminosité augmenterait le risque de DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge).
Aussi, avec l’âge, nos yeux deviennent plus sensibles à l’éblouissement. Selon la Dre Torriglia, un excès de lumière bleue serait susceptible de provoquer chez les personnes âgées un « vieillissement prématuré de la rétine », avec un risque important de DMLA.
Aussi, les personnes qui souffrent d’une maladie de l’œil sont particulièrement sensibles car la rétine ou le cristallin touchés affectent la capacité de résistance aux agressions des lumières.
D’autres personnes peuvent également être plus sensibles à ces irritations lumineuses : les femmes enceintes, les professionnels longuement exposés aux éclairages artificiels (comme les chirurgiens ou les dentistes) ou encore les personnes migraineuses et épileptiques.

Comment protéger ses yeux de l’éclairage LED

Eviter les jouets d’éclairage LED

Contrairement à l’éclairage domestique, les jouets ne seraient pas encadrés par des normes sécuritaires. Il faudra veiller à ce que les enfants jouent le moins possible avec des jouets à base de LED. C’est aussi le cas pour les veilleuses, les guirlandes de Noël et autres gadgets auxquels les enfants peuvent être exposés. Aussi, les activités des enfants devraient se dérouler le plus de temps possible en extérieur.

Opter pour des écrans à filtre ou des lunettes anti-lumière bleue

Pour se protéger au maximum des effets potentiellement néfastes des lumières LED, il est utile de privilégier les écrans à filtre ainsi que des lunettes anti-lumière bleue. Selon l’opticien Jean-Manuel Finot, ces verres anti-lumière bleue sont fortement recommandables en cas « d’antécédents familiaux de DMLA ou de cataracte. »

Aménager son intérieur

Il est recommandé de privilégier un éclairage naturel au sein des locaux dans lesquels on se trouve.
Au bureau, il est également conseillé d’alterner entre plusieurs tâches différentes du travail sur l’écran. Vous pouvez aussi ajuster la position de votre écran : « L’écran d’ordinateur doit se situer à la hauteur des yeux, orientable en hauteur et latéralement. Il doit être orienté perpendiculairement aux fenêtres, pour limiter les reflets, et il convient de pivoter l’écran si des reflets subsistent du fait des luminaires. » (Officiel Prévention).

 

Les suggestions d’Ophtalmologie Express :

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires