lecture

Histoire de l’Ophtalmologie

frise chronologique de l'histoire de l'ophtalmologie

80 % des informations qu’un individu reçoit passent par la vue. C’est peut-être pour cela que l’ophtalmologie s’inscrit comme l’une des plus vieille discipline médicale découverte.

Les premières traces de l’étude de l’œil

L’ophtalmologie dans l’Égypte antique : les premières traces de chirurgie de la cataracte

Les premières traces de l’étude de l’œil et des remèdes ophtalmologiques remontent à environ 3000 ans av. J-C. Des fouilles archéologiques en Égypte ont révélé l’existence de matériel ophtalmologique tel que des collyres au cuivre, des pinces à épiler pour les yeux, des cautères et même des aiguilles à abaisser la cataracte. Ces outils sont toujours utilisés aujourd’hui, et même s’ils ont été améliorés leur essence reste la même.

Également, de nombreux papyrus médicaux ont été découverts, ces papyrus relatent des symptômes ou remèdes médicinaux de l’époque. Le papyrus d’EDWIN-SMITH trouvé à Thèbes en 1862 mentionne notamment des symptômes et des complications oculaires de traumatismes crâniens.

Photo d'un papyrus d'un pharaon encadré avec une marguerite rouge a cote

L’ophtalmologie dans la mythologie grecque : Chiron, le premier ophtalmologue

Quelques centaines d’années plus tard, on retrouve dans une tout autre civilisation des récits sur les prémices de l’ophtalmologie. Dans les mythes et légendes grecques, cette discipline aurait vu le jour avec le centaure Chiron. Réputé pour sa sagesse et sa science, le centaure fut éduqué par Apollon, qui lui enseigna la médecine et la guérison. Il deviendra maître d’Asclépios qui sera plus tard le dieu de la médecine.

Chiron a réalisé bien des prouesses dans le domaine de la médecine et est considéré comme le premier Ophtalmologue de l’Histoire. Ce titre lui fut attribué pour avoir rendu la vue à Phoenix, fils d’Amyntor, à qui son père avait fait crever les yeux.

photo de Chiron le centaure

Photo prise et traitée par Aly Abbara – 1987

L’ophtalmologie dans l’Inde ancienne avec Susruta

De toutes les civilisations, c’est l’Inde qui s’inscrit comme plus grand précurseur dans le domaine de l’ophtalmologie. Le Véda, premier livre sacré de l’Inde parut entre 1500 et 500 avant J-C référence 74 maladies oculaires et leurs remèdes. C’est aussi en Inde ancienne, dans les environs de 800 av. J-C que nait Susruta, premier chirurgien ophtalmologue de l’Histoire. Ses écrits témoignent des premières techniques d’abaissement de la cataracte. La méthode utilisée par Susruta consistait à faire basculer le cristallin dans le vitrée à l’aide d’un ustensile pointu. De nos jours, la chirurgie de la cataracte a évolué mais cette technique d’opération est restée longtemps la même. L’ensemble de ses connaissances et avancées sont condensées dans le Sushruta Samhita, ouvrage qui recense 300 procédés chirurgicaux et plus d’une centaine d’ustensiles d’opérations.

la-pratique-du-sushruta-samhita

Crédit photo : https://www.santepratique.fr/tout-savoir-sur-lorigine-et-la-pratique-du-sushruta-samhita

Le développement de l’Ophtalmologie

Le développement de l’Ophtalmologie avec Léonard de Vinci

Photo de la joconde exposée au musée

A l’époque de la renaissance, le domaine de l’ophtalmologie a connu de grands progrès. Léonard de Vinci, figure des avancées de la renaissance, s‘est intéressé de près à la perspective. Cette notion avait été abordée par les Grecs et les Romains qui en avaient déterminé les fondamentaux, puis elle a été reprise et approfondie par Léonard de Vinci. Le peintre et inventeur à définit 3 types de perspectives : la perspective linéaire qui rétrécit la taille des objets lorsqu’ils s’éloignent de l’œil, la perspective des couleurs qui joue sur l’intensité des couleurs selon la distance de l’œil et enfin la perspective d’expédition où les éléments sont moins précis quand ils s’éloignent de l’œil. Léonard de Vinci a aussi mené des recherches sur les phénomènes pupillaires ou encore sur le champ visuel. Ses travaux ont grandement permis à la science d’évoluer et ont contribué à mieux connaître le corps humain.

Jean-Paul Marat et son approche novatrice des soins oculaires

Au 18e siècle, lorsque les traitements au mercure étaient de coutume, Jean-Paul Marat déconstruit l’utilisation de ce métal. Il détecte une maladie oculaire produite suite à l’ingération de mercure : la presbytie accidentelle. Cette maladie, souvent confondue avec la « goutte sereine »* engendre une perte partielle de la vue. Marat, contrairement à ses confrères proposait à ses patients des traitements spéciaux composés d’une diète à base d’infusions en tout genre (guimauve, théine…), d’un régime alimentaire drastique (pas de chocolat, de café, de vin, de liqueurs spiritueuses ou de plats épicés…), de saignées et d’électrothérapie. Il fut le premier ophtalmologue à recourir à l’électrothérapie à base d’étincelles électriques, ce qui était une grande innovation pour son époque.

*Paralysie du nerf optique entraînant la perte partielle ou totale de la vue.

Le développement de l’Ophtalmologie en France avec Henri Parinaud

101 an plus tard, la France connaît Henri Parinaud. Chirurgien ophtalmologiste, il s’inscrira dans l’histoire comme véritable pionnier de l’ophtalmologie française. Henri Parinaud a donné son nom à bon nombre de ses découvertes comme l’échelle de Parinaud ou encore le syndrome de Parinaud. Cet ophtalmologiste connaît une grande renommée par les nombreuses découvertes et avancées sur les maladies oculaires qu’il a menées. C’est un des premiers ophtalmologistes à distinguer les paralysies isolées des nerfs oculomoteurs des paralysies des mouvements associés aux yeux. Il découvre et redéfinit l’œdème pupillaire et mène des recherches sur d’autres maladies comme le strabisme ou la migraine ophtalmoplégique. Henri Parinaud a en somme grandement fait avancer la recherche des maladies oculaires en France et son nom est célèbre pour les instruments d’ophtalmologie qu’il a créés et auquel il a donné son nom.

 

L’ophtalmologie est donc une discipline qui ne date pas d’hier et qui est en constante évolution. De l’Égypte antique à nos jours, les techniques de chirurgie oculaire ont bien évolué, tout comme, les techniques d’examen et de dépistage.

Chaque jour, le monde de l’ophtalmologie progresse dans la recherche pour vous apporter un diagnostic toujours plus pointu et une chirurgie toujours plus performante.

 

Les suggestions d’Ophtalmologie Express :

Sources :

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments