lecture

Existe-t-il des symptômes ophtalmiques
de la Covid-19 ?

virus dans un oeil

En pleine pandémie Covid-19, les scientifiques concentrent leur effort à l’élaboration d’un vaccin. Il faut donc comprendre le mieux possible ce virus afin de trouver une solution concluante à celui-ci. Dans ce contexte, quelques études scientifiques ont abordé un potentiel lien entre la Covid-19 et l’apparition de symptômes ophtalmiques. Bien que peu concluantes de par les échantillons observés, il est néanmoins intéressant de souligner les résultats obtenus.

Faisons le point sur les différentes pathologies détectées et comment le virus est susceptible de se propager par les yeux.

Les symptômes ophtalmiques

Les problèmes oculaires décrits ci-dessous ont été identifiés comme de potentiels symptômes liés à la Covid-19 par plusieurs études scientifiques. Celles-ci sont issues des revues suivantes :

  • New England Journal of Medicine (février 2020)
  • Revue JAMA Ophthalmology (mars 2020)
  • Journal of Medical Virology(avril 2020)

La conjonctivite

La conjonctivite est une inflammation commune. Celle-ci touche l’enveloppe externe du globe oculaire et l’intérieur de la paupière. La conjonctivite recouvre l’entièreté du blanc de l’œil. Des rougeurs et une vision brouillée sont deux des principaux symptômes. Une personne atteinte de conjonctivite peut également souffrir de sensations de brûlure, de picotements et de sécrétions pouvant créer une croûte pendant la nuit. 

Une étude publiée dans le Journal of Medical Virology a mis en avant que 1,1 % des patients Covid-19 observés avaient développé une conjonctivite (sur un total de 1 167 personnes).

Les scientifiques ont également constaté que les malades avec des symptômes importants sont plus susceptibles d’avoir une conjonctivite.

La conjonctivite et la covid 19

En février 2020, une étude basée sur 1 099 personnes réparties dans 552 hôpitaux chinois a démontré que 0,8 % des patients     Covid 19 manifestaient des symptômes de la conjonctivite.

Chémosis

Une personne atteinte de chémosis a un gonflement de la conjonctivite dû à une inflammation. Il s’agit « d’un bourrelet infiltré de liquide ».  

Dans une étude divulguée dans le JAMA Ophthalmology, conduite sur 38 participants atteints de la Covid 19, 12 personnes avaient des symptômes aux yeux. Sur ces 12 patients, 8 présentaient un chémosis.

L’épiphora

Toujours dans l’étude apparue dans le JAMA Ophthalmology, les médecins ont diagnostiqué un épiphora chez certains malades. Cette pathologie correspond à une production intense de larmes et peut surgir dans deux situations : soit les glandes lacrymales surproduisent des larmes, soit les canaux lacrymaux sont obstrués à cause d’une inflammation.  

épiphora - covid 19

Il est également intéressant d’indiquer que dans le cadre de l’étude du JAMA OPHTHALMOLOGY, 3 personnes avaient une hyperémie conjonctivale. Cela a eu pour effet de rendre leurs yeux rouges.        

Par ailleurs, une augmentation des sécrétions oculaires fût constatée chez 7 patients.

La propagation du virus

En général

Depuis plusieurs mois, le gouvernement a communiqué sur les bonnes pratiques afin de limiter la propagation du virus. En effet, les scientifiques ont déterminé que la Covid-19 se propagerait de diverses manières :

  • par l’air et tout particulièrement dans des espaces non aérés
  • par contact physique direct comme une poignée de main
  • par contact indirect où une personne touche une surface ou un objet contaminé
  • par diffusion de gouttelettes

La transmission par les yeux

L’American Academy of Ophtalmology a rédigé une fiche sur la sécurité oculaire dans le cadre de la Covid-19.

Effectivement, la transmission du virus par projection de gouttelettes peut atteindre la bouche et le nez mais également les yeux.

Évitez de vous toucher les yeux si vous ne vous êtes pas lavé les mains préalablement. Cette recommandation vaut tout particulièrement pour les porteurs de lentilles. Il est par ailleurs suggéré de porter des lunettes car les lentilles obligent les porteurs à se toucher les yeux plus souvent. De plus, les lunettes apporteraient une protection supplémentaire dans le cas de projections.

Bien qu’une contamination par voie oculaire ne soit pas établie à 100 %, il est primordial de respecter les normes d’hygiène et de ne pas toucher fréquemment sa bouche, son nez et ses yeux.

ne pas toucher les yeux
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments