lecture

Les enfants face aux troubles visuels

Dans le processus d’apprentissage, 80% des informations passent par la vue.Il est donc crucial de vérifier l’état de la vue de son enfant. En particulier lors du développement progressif du système visuel (jusqu’à 6 ans) et lors de la phase de stabilisation de celui-ci (à 12 ans). De multiples défauts visuels peuvent survenir durant ces deux périodes comme la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie, le daltonisme et l’amblyopie. Focus sur ces différents troubles visuels et les signaux auxquels il faut prêter attention.

Les défauts visuels : quels sont-ils ?

Il est estimé que 8 personnes sur 10 ont un défaut visuel.

Mais de quel défaut s’agit-il ?

La myopie

Il s’agit d’un trouble de la vue où la personne voit flou au loin. Les personnes souffrant de myopie ont tendance à plisser les yeux pour voir ce qui se situe à distance. Par contre, les myopes ont une vision nette de près.

LA MYOPIE AVEC ET SANS PATHOLOGIE

L'hypermétropie

À l’inverse de la myopie, l’hypermétropie se caractérise par des difficultés à voir de près. Très répandue chez les enfants, l’hypermétropie peut être un frein dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.

L'HYPERMÉTROPIE AVEC ET SANS PATHOLOGIE

L'astigmatisme

Trouble seul ou associé à la myopie et à l’hypermétropie, l’astigmatisme déforme la vision des choses. Une fatigue visuelle accompagne également ce trouble, notamment lorsque le sujet est en train de lire.

L'ASTIGMATISME AVEC ET SANS PATHOLOGIE

En grande majorité masculine, ce trouble de naissance modifie la perception des couleurs rouge et verte. Il existe aussi des formes rares de daltonisme qui altère la vision du bleu et le monochromatisme ne permet d’apercevoir que le noir, le blanc et le gris.

ou plus communément appelé « œil paresseux », est un défaut de fonction du cerveau visuel qui n’utilise pas l’œil en question pendant la période de développement de la vision. Il est important de détecter l’amblyopie avant l’âge de 6 ans car dans le cas d’un dépistage tardif, aucun traitement ne permet de « récupérer » l’œil concerné.

L'AMBLYOPIE AVEC ET SANS PATHOLOGIE

Afin de déterminer si votre enfant souffre d’un ou plusieurs de ces troubles, il est important de consulter un professionnel. En effet, les enfants s’adaptent et compensent souvent ces « faiblesses ». Grâce à un examen avec des gouttes dans les yeux, l’ophtalmologue établit un bilan visuel fiable et définit si votre enfant présente des troubles visuels.

Les défauts visuels : signaux d'alerte et bonnes pratiques

Identifiez les signaux d'alerte !

Hérédité familiale de myopie, hypermétropie, astigmatisme, strabisme, amblyopie, prématurité, etc. peuvent être des signaux
d’alerte pour contrôler la vue de votre enfant.
Prêtez également attention aux indicateurs suivants :

  • Maux de tête
  • Plissement des yeux
  • Picotements
  • Votre enfant est vite fatigué lorsqu’il/elle lit et écrit
  • Clignements intensifs des yeux
  • Votre enfant se rapproche pour voir les choses
  • Regard fixe
  • Détournement du regard pour voir quelque chose devant lui/elle
  • Votre enfant se cogne

 

À noter qu’un enfant se plaint très rarement de mal voir. Il est donc essentiel de contrôler régulièrement la vue même si votre
enfant ne présente pas de signes particuliers.

Prendre soin de sa vue : quelques règles

La première règle importante est de prendre un rendez-vous annuel chez l’ophtalmologiste. Il est recommandé de faire passer aux enfants un examen lorsqu’ils sont âgés de 9 mois et entre 2 ans et demi et 4 ans.

Des habitudes du quotidien sont également efficaces dans la prévention des troubles visuels :

  • Ne pas lire dans le noir
  • Protéger ses yeux du soleil
  • Ne pas regarder les écrans de trop près et en limiter l’exposition au maximum

Le saviez vous ?

Une exposition de 2h/jour à la lumière naturelle prévient l’apparition de la myopie ou freine son évolution.


Pensez à prendre un bon bol d’air
 !

Les suggestions d'Ophtalmologie Express

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments