lecture

Comment soigner une migraine ophtalmique ?

photo d'une jeune femme ayant des maux de tête

Contrairement à la migraine dite « classique » caractérisée par la douleur, la migraine ophtalmique se manifeste en premier lieu par des symptômes visuels. Qu’est-ce que la migraine ophtalmique, d’où vient-elle et comment la soigner ? Quelques éclairages dans cet article.

La migraine ophtalmique, qu’est-ce que c’est ?

Définition et symptômes

La migraine ophtalmique (ou « migraine avec aura* ») représenterait 20 % des crises migraineuses.
Elle se manifeste par des troubles neurologiques avec symptômes visuels avant l’apparition de céphalées. Le champ de vision du patient est perturbé par la présence de points scintillants et l’on peut notamment constater une perte partielle ou temporaire de la vision. On peut aussi ressentir des fourmillements, des picotements près de la bouche ou encore être sujet à des troubles du langage. Ces symptômes pourraient apparaître de manière simultanée et précèdent les maux de tête. L’apparition d’une tâche lumineuse serait un symptôme bien connu de la migraine ophtalmique : on parle alors de « scotome scintillant ».

Ensuite, les céphalées se manifestant violemment affectent en général un côté du crâne uniquement. On peut devenir intolérant au bruit, à la lumière. On peut également être sujet à des nausées et vomissements. Certains gestes du quotidien deviennent ainsi difficiles à réaliser sans douleur et aggravent cette dernière.

Les causes de la migraine ophtalmique

La migraine avec aura visuelle est d’origine neurologique. L’activation inhabituelle de certains neurones déclencherait la présence des scotomes scintillants. Aussi, les personnes migraineuses seraient plus vulnérables face à ce type de crise. Elles seraient alors plus réceptives à des facteurs déclencheurs (changement brutal de luminosité, alcool, manque de sommeil, perturbations émotionnelles, hormonales, etc.) Il se pourrait que cette pathologie soit héréditaire, car des médecins auraient relevé plusieurs cas chez les membres d’une même famille.

Comment soigner et prévenir une migraine ophtalmique ?

Traitement de la migraine ophtalmique

Souvent, les patients souffrant de ces crises consultent leur ophtalmologue face à la présence de symptômes visuels. En revanche, cette crise ne relève pas réellement d’une pathologie oculaire.

Il est recommandé au patient de prendre du repos, idéalement dans le noir total et loin de toute nuisance sonore afin de ne pas aggraver les symptômes.

Le patient devra consulter son médecin afin de recevoir un traitement approprié. Selon le Docteur Roos, on conseillerait la prise d’un gramme d’aspirine durant la crise ou un anti-inflammatoire non stéroïdien « pour limiter en durée l’aura et prévenir la céphalée ». Si cette dernière se manifeste, le patient peut opter pour un médicament spécifique (les triptans). En revanche, il est important de respecter les doses et les délais prescrits pour limiter les risques d’abus.

Si la crise se chronicise, il faudra opter pour un traitement de fond auprès de son médecin.

photo d'un jeune homme ayant des maux de tête

Prévenir les facteurs de risques

Afin de prévenir les migraines ophtalmiques, il est important de prévenir les facteurs de risques eux-mêmes. Ceux-ci peuvent être liés aux consommations d’alcool, de tabac, de caféine ou encore du stress, etc. Il est possible de limiter l’apparition de la migraine ophtalmique en changeant son mode de vie. Il s’agit notamment d’arrêter de fumer, de dormir suffisamment et sans excès, d’effectuer des activités de relaxation, etc.

 

*Aura : il s’agit d’un trouble neurologique transitoire à la crise migraineuse.

*Les triptans : il s’agit d’une famille de médicaments utilisée pour traiter les crises de migraine.

 

Les suggestions d’Ophtalmologie Express :

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments