Business Inside TV : Les centres d’ophtalmologie : un parcours de soins personnalisé pour une meilleure expérience patients

La pénurie de médecins ophtalmologues en France aujourd’hui peut conduire à des délais d’attente pour obtenir un RDV dans certains déserts médicaux allant jusqu’à 6 mois. Face à cette situation, de nombreux ophtalmologues libéraux voient donc d’un mauvais œil le développement de ce marché en plein essor, qui a cependant besoin d’être cadré et réglementé. Steeve Krief, fondateur d’Ophtalmologie Express nous parle des enjeux de ce secteur en plein développement d’ouverture de centres d’ophtalmologie.

Comment est née l’idée de créer des centres d’ophtalmologie en 2017 ?

Steeve Krief : Chaque Français possède sa propre expérience concernant son besoin en ophtalmologie ; la première constatation est qu’il existe une pénurie en ophtalmologues partout en France. Par ailleurs, le manque d’informations, de services, d’accompagnement et de facilité d’accès dans les cabinets médicaux classiques, où l’on est souvent considéré comme un numéro, est prégnant. Face à ces constats, j’ai eu envie de créer un système, en optimisant les tâches de chaque professionnel de santé (ophtalmologue, orthoptiste et secrétaire médicale) en créant des parcours de soins spécifiques, incluant de la délégation de tâches, ce qui permet à l’ophtalmologue de se recentrer sur son cœur de métier en optimisant le temps médical, de traiter plus de patients et, par conséquent, de réduire considérablement les délais d’obtention d’un RDV pour les patients.
L’ADN d’Ophtalmologie Express, c’est donc de fournir aux patients un maximum d’informations, les meilleurs services, un accompagnement complet et une grande facilité d’accès, à l’instar de ce qui est proposé dans d’autres domaines : qualité de l’accueil, locaux chaleureux, sans délai d’attente, où on est pris en charge rapidement dans un processus fluide, incluant un check in, un check out et un parcours de soins bien défini.
Ophtalmologie Express compte aujourd’hui 9 centres ophtalmologiques en France. Il y a 4 ans, c’est à Paris que nous avons décidé d’ouvrir nos 2 premiers centres. Puis, le Groupe a ouvert à Reims, à Lorient, au Havre, à Cagnes-sur-Mer, à Metz, à Ivry-sur-Seine et à Montigny-lès-Cormeilles, des villes en pénurie d’ophtalmologues ou qui ne disposaient pas ou peu d’ophtalmologues sans dépassement d’honoraires. Notre développement se poursuit à Dijon, Besançon et Grenoble où le besoin est pressant.

Quel est votre projet autour de la création de l’Union des Centres Ophtalmologiques de France ?

Steeve Krief : Lorsque nous nous installons dans une nouvelle ville, nous faisons souvent figure d’OVNI. Après tout le concept des centres ophtalmologiques est encore nouveau voire méconnu par le grand public et même mal perçu de certains syndicats qui, conscients des nombreux avantages que nous apportons aux patients, nous perçoivent comme une sérieuse concurrence. Aujourd’hui il n’existe pas d’organismes qui défendent les intérêts des centres ophtalmologiques en France ; pourtant dans moins de 10 ans, ils feront partie intégrante de la vie des Français. C’est ce qui m’a donné l’idée pour 2022 de créer un syndicat apolitique (Union des Centres Ophtalmologiques) qui nous défendra, notamment en participant aux discussions avec les pouvoirs publics et garantira la qualité et le sérieux de ses adhérents en déployant des chartes de bonnes pratiques par exemple.

Comment répondez-vous à la demande croissante des patients dans ce contexte de pénurie d’ophtalmologues ?

Steeve Krief : 4 piliers fondamentaux ont été établis afin de répondre à la demande croissante en ophtalmologie :

  1. La délégation de tâches afin que nos médecins ophtalmologues puissent se recentrer sur le cœur de leur métier et ainsi traiter plus de patients tout en leur octroyant plus de temps médical.
  2. Un parcours de soins maitrisé et optimisé afin de réduire les délais en salle d’attente.
  3. Une garantie d’accès aux soins pour tous sans aucune discrimination (d’âge, de moyens ou de couverture sociale).
  4. L’accessibilité en étant présent dans les communes de France où l’offre en ophtalmologie est insuffisante voire inexistante face à la demande.

Comment l’évolution du marché de la santé impacte-t-elle vos activités ?

Steeve Krief : Le marché de la santé évolue et se transforme très rapidement. Le patient de demain recherche un rendez-vous rapide, pris en charge à 100 %, dans un environnement chaleureux et moins aseptisé qu’un cabinet médical froid et impersonnel, avec la garantie de la qualité. La santé devient un marché où les exigences des patients vont bien au-delà d’un simple diagnostic et d’une simple prise en charge médicale, ce que nous avons parfaitement identifié, c’est en cela que nous sommes l’antithèse des cabinets d’ophtalmologie traditionnels.
Le recrutement de nos ophtalmologues reste un défi ; l’augmentation du numerus clausus est intervenue trop tard, ses effets ne seront perceptibles que dans une dizaine d’années et nous conduisent à effectuer nos recrutements en Europe.
Nous travaillons également beaucoup avec des ophtalmologues en fin de carrière, qui aspirent à plus de liberté et qui trouvent dans nos centres le confort du salariat avec les avantages du libéral (tout est mis à leur disposition sans intendance à gérer). Même si la plupart de nos patients ont comme seul besoin de faire refaire ses lunettes, nos ophtalmologues traitent également les pathologies oculaires et nous avons désigné un médecin référent, le Docteur Aflalo, chirurgien associé qui est en appui de tous nos ophtalmologues pour les accompagner en cas de besoin en leur facilitant notamment la formation continue.

Quelles sont les valeurs de votre entreprise ?

Steeve Krief : L’ADN d’Ophtalmologie Express s’est construite à travers 4 valeurs : le sens du service de tous ses collaborateurs, l’intégrité de sa Direction, la bienveillance de ses équipes et surtout NOTRE volonté profonde de changer la vision de la santé en France.